top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Développer la confiance en soi

AUDIO sur SPORTIFY Cliquer ici

VIDEO sur YOUTUBE

Nous nous imaginons parfois que la confiance en soi se développe à force de se centrer sur nous-même, de travailler sur nous, de développer notre estime de soi, de dépasser nos peurs et nos limites… Nous payons parfois très cher des thérapeutes pour cela, ou des stages de développement personnel… Mais ce n’est hélas pas souvent couronné de succès dans la vie quotidienne…  C’est normal, car ce n’est pas ainsi que se développe la confiance en soi !

 

Certains ont confiance en Dieu et lui demandent de les aider à dépasser les obstacles dans leur vie… Lorsque rien ne change, ils se résignent parfois, pensant que Dieu les éprouve ou ils se satisfont de leur manque de confiance en soi en l’associant à l’humilité. C’est pourtant contraire à l’Evangile où Jésus relève toujours celles et ceux qui sont courbés sous les épreuves ou recroquevillés dans leurs fragilités.

 

Alors ca se développe comment la confiance en soi ???


Regardez un tout petit :  il trouve le calme et la sécurité dans les bras de celles et ceux qu’il aime, il apprend à marcher quand on le tient par la main, il dépasse ses peurs et ose aller de l’avant quand il est entouré de personnes qui le soutiennent… La confiance en soi d’un enfant se développe grâce à sa confiance en l’autre… Et nous adultes qui avons parfois peur d’oser, nous savons qu’il est plus facile de nous lancer quand quelqu’un nous encourage et nous soutient ! Et combien de personnes inhibées et peu sûres d’elles en trouvent les origines dans une absence de mise en confiance par les adultes qui les entouraient dans leur enfance !

 

Bref la confiance en soi n’est pas d’abord un travail de développement personnel, mais de confiance relationnelle. La confiance en soi se développe se développe toujours comme un trépied : confiance en moi – confiance en l’autre – confiance en la vie.


CONFIANCE EN MOI 

stopper le mental et les jugements sur moi-même,

renoncer au dénigrement et aux accusations

nommer et accueillir mes sensations et mes ressentis,

mes désirs et mes aspirations,

mes valeurs et mes convictions, mes refus et mes choix…

 

Et si vous en faisiez la liste…

osant les écouter et les prendre au sérieux…

C’est cela avoir confiance en moi.

 

CONFIANCE EN L’AUTRE 

pas celui qui m’incite à me défendre,

ni celui qui me dit ce que je devrais faire

ou qui se moque et juge à la moindre imperfection,

mais confiance en celui ou celle

qui m’écoute, m’accueille,

et m’accompagne dans ma recherche

sans me donner ses solutions,

celui ou celle qui me soutient avec empathie,

et devant lequel je peux être vrai sans risque.

Et si vous faisiez la liste de ces personnes

sur lesquelles vous savez pouvoir compter…

 

CONFIANCE EN LA VIE 

Les événements de la vie comme autant d’épreuves et de cadeaux…

La vie qui donne envie dans ses risques et dans ses attraits,

comme autant de défis et de chances…

Les événements de la vie qui surgissent au quotidien,

qui me remplissent à la fois de joie, d’espoir, de tristesse et de peines…

La vie qui me fait peur

et peut m’apprendre à me protéger

plutôt qu’à me méfier de tout…

La vie dans ses imprévus qui bousculent,

la vie dans mes épreuves et mes erreurs

qui sont souvent

mes premiers lieux d’apprentissage.

Et si vous faisiez la liste

de tous ces évènements imprévus

qui vous ont fait apprendre, mûrir, progresser…

 

Confiance en soi, confiance en l’autre, confiance en la vie :

comme un trépied où la confiance se construit.


Je m’appuie ici sur les recherches du philosophe Charles PÉPIN qui a développé de façon claire et lumineuse ce processus tripartite de la construction de la confiance en soi (voir son livre : La confiance en soi, une philosophie. Allary Editions. 2018). Je cite ici un disciple de Charles Pépin, Louis MORICE qui écrit ceci en 2019 :

 

(Charles Pépin) en veut pour preuve la petite fille qui apprend à faire du vélo avec son père. Ce dernier la rassure, lui donne des conseils. Cela prend du temps, jusqu’au moment où elle se lance. Son père vient d’enlever les petites roues. Il la tient par la selle et l’épaule. Puis finit par la lâcher : « Ça y est, elle est en train de pédaler. Ça y est, elle fait du vélo. Elle n’a même pas très bien compris le moment où son père l’a lâchée. Mais ça y est, elle accélère. Elle est ivre, légère, elle éclate de rire. Ça y est, elle a confiance. »

 

Les trois dimensions de la confiance en soi : Charles Pépin repose la question : en quoi a-t-elle confiance ? La fillette n’a pas d’abord confiance en elle. Elle a d’abord confiance en son père, qui l’a rassurée, qui l’a complimentée. Ensuite, elle a quand même confiance en elle car elle a appris des compétences. « Et, enfin, au moment où éclate sa joie, quand elle accélère, je dirais qu’elle a confiance dans la vie. »

Cet exemple de la fillette révèle les trois dimensions de la confiance en soi. Une dimension technique, avec ses compétences, une dimension relationnelle, avec son père, et une dimension mystique, avec sa confiance en la vie.

Louis MORICE, extrait de :

 

 Confiance en soi, confiance en l’autre, confiance en la vie :

comme un trépied où la confiance se construit.

 

S’il manque l’un des trois pieds ou si l’un grandit plus vite que l’autre,

c’est toute la personne qui est déséquilibrée.

 

Si tu ne crois pas en toi, et si tu attends toujours tout des autres :

tu risques de les imiter, de leur être soumis et de ne jamais être toi-même…

 

Si tu ne fais confiance qu’à toi-même et si tu dénigres les autres ou tu t’en méfies :

dans ce chacun pour soi l’autre devient une menace à écraser ou à éliminer…

 

Par contre, Charles Pépin écrit :

« Quand on va manifester dans la rue et qu’on rencontre des gens, quand on se fait des amis sur un rond-point, quand on fait un débat de philo en cours de terminale, en fait, on prend confiance en soi par la qualité des liens qu’on tisse avec les autres, si bien que la confiance en soi sort de soi et vit autour de soi, comme un tissu de relations. »

 

Si la vie te fait peur, si tu te méfies de tout et de tout le monde :

ne t étonne pas de n’avoir pas l’énergie d’aller développer tes talents !

 

 

Confiance en soi, confiance en l’autre, confiance en la vie :

comme un trépied où la confiance se construit.

 

Nous ne sommes pas nés solitaires sur une île déserte.

Nous sommes nés au cœur d’un monde et à un moment de l’histoire.

Nous sommes nés, un parmi les autres dans l’humanité,

héritiers de nos ancêtres et bâtisseurs de l’avenir.

 

Jamais l’« être-soi » ne se développe dans le seul recentrement sur soi.

Jamais la confiance en soi ne se développe que dans un travail sur soi.

 

Ecoutez Charles PÉPIN raconter comment Madona a osé se mettre à danser alors qu’elle n’avait pas confiance en elle :

 

 

La relation aux autres permet le développement de la confiance en soi de deux manières :

-        l’autre me sécurise, il me met en confiance car je peux m’appuyer sur lui.

-        l’autre m’insécurise, il me fait confiance car il m’envoie en mission

 

Confiance : à la fois en soi, en l’autre et en la vie :

le trépied de notre construction autonome au milieu des autres et au cœur du monde.

 

Développer la confiance
.pdf
Télécharger PDF • 344KB

Marc THOMAS


 

Si vous voulez écouter l’ensemble de l’interview de Charles Pépin :

La confiance en soi : un cadeau qui vient des autres

cliquez ci-dessous



 

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page