• Marc THOMAS

Un carême à l'endroit



Se remettre à l’endroit !


Les chrétiens ont parfois tellement tout mis à l'envers !

Ils disaient : « il faut faire pénitence, pour plaire à Dieu. »


Remettons les choses à l'endroit ! D'abord notre Dieu est le Dieu des vivants :

Il a créé l'homme pour le bonheur ;

et quand l'homme a tout cassé en voulant tout posséder,

notre Dieu n'a eu de cesse de le libérer, de renouer l'alliance, de le sauver.

Notre Dieu n'est qu'amour et pardon pour l'homme, quelle que soit sa misère.

Pour tout homme. Pour nous, tels que nous sommes.

Car « le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Lc 19, 10).

C'était vrai pour Zachée, pour la femme adultère, pour l’enfant prodique…

C'est vrai aussi pour nous, à tout instant !


Nous faisons Carême pour ce Dieu-là, et non pour un Dieu qui punit !

Faire Carême n’est donc jamais

multiplier les pénitences et les sacrifices pour plaire à Dieu !

c’est se retourner admiratifs vers cet amour toujours offert, vers ce salut déjà acquis !


Se convertir, c’est toujours se retourner


Quittons les faux dieux culpabilisants qu’il faudrait amadouer pour éviter les punitions.

Littéralement, le mot « conversion » signifie : se retourner vers.

Retournons-nous vers le vrai Dieu, comme la fleur se retourne vers le soleil.


Se retourner vers le soleil, vers l’amour et le salut,

comme on se retourne vers quelqu’un qui vient nous embrasser et nous offrir un cadeau…

comme la fleur se retourne vers le soleil…

comme l’amoureux se retourne vers son amoureuse…

comme des enfants et des parents se retournent pour se jeter dans les bras…


Se retourner vers l’amour offert, accueillir le salut déjà réalisé…

Se retourner vers nos valeurs, vers nos désirs les plus sincères…

Se retourner vers nos espoirs d’être heureux, de réussir nos vies, et oser y croire…

Se retourner vers nos ressources pour faire grandir la confiance en soi…

Se retourner vers les autres, celles et ceux avec qui la bienveillance est la règle…

Se retourner vers les personnes de confiance

et construire avec elles des relations saines et fructueuses

Se retourner vers la lumière

pour quitter les lamentations, les récriminations,

pour quitter les méfiances, le ladi lafé…

Se retourner vers les étoiles qui brillent en nous

pour quitter les fausses culpabilités,

les dénigrements de nous-mêmes,

et tous les défaitismes…

Se retourner pour s’épanouir, pour vivre,

pour re-susciter la vie en nous…

N’est-ce pas pour la Résurrection

que le Carême a été inventé ?


Alors bien sûr, tous ces retournements, toutes ces résurrections

demandent du travail sur nous-mêmes, des allégements, des lâchers-prise,

mais aussi de l’énergie à investir, des entraînements comme les sportifs,

des efforts parfois, des choix à faire…


Vivons la conversion à l'endroit :

il ne s’agit jamais de gagner notre salut

à la force des poignets

puisque le salut est acquis,

une fois pour toutes, et pour tous.


Vivons la conversion à l'endroit :

se retourner, c’est inverser la machine :

l’essentiel n’est jamais les pénitences et privations

que nous nous imposons,

mais ce que ces efforts permettent :

la libération, l’amour, le bonheur,

la vraie vie, la Résurrection !



Le Carême c’est comme…


-> le grand ménage de printemps…

tu veux être bien chez toi et vivre agréablement dans un environnement qui respire…

alors tu fais la poussière, tu aspires, tu ranges… et ça demande des efforts…


-> l’enlèvement des mauvaises herbes dans le jardin…

tu veux que les fleurs et les légumes s’épanouissent

alors tu accepter de suer beaucoup parfois pour gratter, arracher, couper…


-> le tri des affaires quand on déménage…

tu veux t’alléger de tout ce que tu as entassé d’inutile

pour t’alléger et passer à une autre étape…

alors tu prends du temps pour trier : qu’est-ce que je garde, qu’est-ce que je jette, qu’est-ce que je donne… pas facile


-> l’entrainement sportif ou musical pour améliorer ses performances…

l’important c’est de participer à la course ou au match, ou pour la joie du concert !

alors tu vas passer des heures et des heures à t’entraîner, à faire tes gammes… et c’est parfois épuisant…


-> la rééducation chez l’orthophoniste ou chez le kiné…

Tu espères marcher à nouveau,

tu souhaites que ton enfant parle et entende pour bien communiquer et réussir

alors il va falloir des séances d’entrainement et de rééducation parfois difficiles…


-> Le choix d’acheter une maison, une voiture ou de faire un voyage

Tu désires cet achat ou ce voyage, pour ton bonheur et celui de ta famille

alors tu vas renoncer et te priver d’autres dépenses

pour pouvoir t’offrir ce que tu désires…


Voila le Carême :

ne regarde pas d’abord les privations, les jeûnes, les efforts…

regarde d’abord les valeurs que tu veux développer,

les objectifs d’épanouissement que tu te donnes,

les relations que tu veux améliorer…

tout cela qui va te motiver à trouver les moyens

de faire ce travail de résurrection dans ta vie,

et de faire advenir le salut dans ta vie

comme dans la vie de ceux que tu rencontreras.

C’est ça le Carême : accueillir en nous le salut qui libère,

et le partager pour devenir avec les autres sauveurs de l’humanité.


Un-careme-a-l-endroit
.pdf
Download PDF • 177KB

Marc THOMAS

parole-semee@orange.fr




L'AMOUR A FAIT LES PREMIERS PAS


Ecouter ce chant : https://www.youtube.com/watch?v=79UcsjmhHSA


1 - L'amour a fait les premiers pas,

L'amour a préparé la noce.

Les invités ne viennent pas,

L'amour a fait les premiers pas.

Les places vides sont offertes

A ceux que l'on attendait pas.

L'amour a fait les premiers pas.

Il nous adresse la parole,

Il nous invite à son repas.

L'amour a fait les premiers pas.

2 - L'amour a pris la liberté,

De négliger les convenances.

Il s'est chargé de l'étranger.

L'amour a pris la liberté.

Il laisse les brebis fidèles

Pour celle qui s'est égarée.

L'amour a pris la liberté.

Il attendait l'enfant prodigue.

Il nous invite à le fêter.

L'amour a pris la liberté.


3 - L'amour efface le passé,

Aucun n'osa jeter la pierre.

Et tous les yeux se sont baissés,

L'amour efface le passé.

Il a vu l'homme dans sa lèpre.

Il n'a pas peur de l'embrasser.

L'amour efface le passé.

Il nous redonne une autre chance.

Il nous invite à pardonner.

L'amour efface le passé.

4 - L'amour annonce l'avenir.

Il fait renaître de la cendre

La flamme qui allait mourir.

L'amour annonce l'avenir.

Il donne jour à l'espérance.

Il fait renaître le désir.

L'amour annonce l'avenir.

Il nous redonne sa confiance.

Il nous invite à repartir.

L'amour annonce l'avenir.


Paroles : Marc GINOT

Musique : Jo AKEPSIMAS


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône