top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Interroger nos prières - 2



Je continue aujourd’hui la réflexion commencée dans l’émission de la semaine dernière sur la question : nos prières sont-elles vraiment des prières chrétiennes ?


Je résume ce que nous disions la semaine dernière :

La prière chrétienne ne nous met pas dans une attitude de soumission devant un Dieu qu’il faudrait supplier de répondre à nos désirs. La prière chrétienne est la même que celle des psaumes où l’homme et la femme se présentent devant Dieu tels qu’ils sont, avec leur joie et leur fierté, avec leurs épreuves et leurs douleurs, avec leurs réussites et leurs échecs, avec leurs espoirs et leurs détresse… Non pas soumis à un Dieu qui ferait la pluie et le beau temps pour récompenser ou punir, mais comme des enfants tellement heureux d’être eux-mêmes devant leurs parents, dans la joie et l’enthousiasme, dans les larmes et les déceptions, dans la danse et dans les câlins…


Dans la discussion sur Facebook que je vous partageais la semaine dernière, une personne interrogeait mes paroles en évoquant les miracles à Lourdes… Ne sont-ils pas le signe que Dieu peut exaucer nos demandes ?


Oui, parmi tous les malades qui vont à Lourdes, quelques-uns y sont guéris. Il y en a sûrement beaucoup plus qui demandent la guérison. Mais tant de personnes vont à Lourdes sans trouver la guérison du corps ou du cœur, mais en reviennent différents, assumant autrement la maladie ou la difficulté qui demeure …

Qui serait ce Dieu qui guérit quelques-uns et laisse tous les autres souffrir et mourir ? Oui on prie pour la paix. Mais si Dieu est capable de faire la paix, pourquoi la guerre en Ukraine et partout dans le monde ? Pourquoi les violences intra-familiales alors que tant de gens prient pour que ça s'arrête ? Pourquoi la violence continue dans la société malgré toutes les prières universelles du dimanche pour que l'amour soit plus fort que la violence ? Pourquoi toutes les violences sexuelles, y compris dans l'Eglise et parmi ses ministres, alors qu'on continue à prier que l'amour et le respect triomphent ?

Je crois que la prière ne change pas l'action de Dieu. Mais la prière change nos cœurs, quand elle nourrit nos choix de vie et n’attend plus que Dieu agisse à notre place.


Le spécifique de la foi biblique et chrétienne, c'est que l'homme n'est plus une marionnette devant Dieu. Dieu n'est plus celui qui décide tout à la place de l'homme et qui fait la pluie et le beau temps dans la vie du monde. Dieu n'est plus celui qui exige des prières, des sacrifices, des épreuves pour récompenser, ou pour punir... Ca c’est le Dieu des païens qui multiplient les sacrifices pour s’attirer les bonnes grâces de Dieu. Et je crains parfois que nos prières supposées chrétiennes ressemblent à celles-ci…


Le Dieu de la Bible a créé l'homme libre et responsable, co-créateur de sa vie et du progrès de la création. Regardez même les miracles de Jésus : Jésus demande toujours la participation de l'homme pour que son salut puisse opérer...

Chez les païens, l'homme propose et Dieu dispose. Chez les chrétiens, c’est l’inverse : Dieu propose et l'homme dispose... Dieu propose le salut, l’amour, la paix, la fraternité… mais c’est l’homme qui dispose en choisissant pour quoi il se bat, en choisissant le chacun pour soi ou la solidarité, la tricherie ou la justice, l’agression ou le soutien fraternel. Dieu propose, et l’homme dispose ! Notre prière est-elle bien celle d'hommes et femmes libres et responsables qui assument la responsabilité de leurs choix ?


Alors pour conclure, je reviens à ce que me disait une personne: « J'ai l'impression de comprendre dans ce que tu dis que la prière ne sert à rien. »


Loin de moi cette pensée : bien sûr que la prière sert à quelque chose ! Comme les regards amoureux échangés servent à quelque chose ! Comme la visite gratuite à un ami ou à une personne en difficulté sert à quelque chose. Il ne s’agit plus alors de demander à l’autre de faire à notre place ce que nous pouvons faire par nous-même. Il s’agit de s’ouvrir, de se lever, de se mettre en marche, d’oser la confiance en soi, d’oser la confiance en l’autre, de savoir aussi se protéger parfois… Bref il s’agit de se retrousser les manches pour créer les conditions d’une vie positive. Il s’agit aussi de se rapprocher des autres, de celles et ceux qui ne se contentent pas de se plaindre, mais qui cherchent à s’investir pour construire un monde plus respectueux et plus respirable…


Je vous propose d’écouter et de prier ensemble la prière de François d’Assise qui dit si bien que nous ne demandons pas à Dieu de faire à notre place. Nous nous tournons vers lui pour trouver l’énergie d’être ce que nous sommes et de remplir notre mission au cœur du monde.



Nous demandons si souvent à Dieu de mettre l’amour, le pardon, l’union, la vérité, la foi et l’espérance au cœur du monde ! Nous demandons cela à Dieu, et François d’Assise nous fait dire : là où il y a la haine, que JE mette l’amour, que JE mette le pardon, l’union, la vérité… Telle est notre prière !


Dans le même esprit, je vous propose d’écouter une chanson de Mike BRANT intitulée C’est ma prière, chanson profane : il évoque le soleil qui brillera comme un message d'espoir sur un monde sans frontières et aussi Tous les hommes de la terre (qui) bâtiront l'éternité sur une île de beauté, d'amour et de liberté…


C’EST MA PRIERE par Myke Brant


Paroles de Richard SEFF - Musique de Brand MOSHE © EMI MUSIC PUBLISHING FRANCE



C'est ma prière Je viens vers toi C'est ma prière Je suivrai ta loi C'est ma prière Un jour viendra C'est ma prière Et le monde changera


Un nouveau jour sur la terre Nous portera la lumière Et le soleil brillera Comme un message d'espoir Sur un monde sans frontières Si tu entends ma prière Tous les hommes de la terre Bâtiront l'éternité Sur une île de beauté D'amour et de liberté


C'est ma prière Entends ma voix C'est ma prière Et reste près de moi

Un nouveau jour sur la terre Nous portera la lumière Et le soleil brillera Comme un message d'espoir Sur un monde sans frontières

C'est ma prière, Je viens vers toi ! C'est ma prière : reste près de moi



La vraie prière consiste à se brancher sur Dieu si on est croyant, sur le meilleur de soi ou sur notre source de vie si on croit autrement…

Se brancher à la source, se brancher sur un Dieu vivifiant, s’y brancher comme on branche la lampe à la prise de courant, non pour que la lumière jaillisse du fil électrique, mais pour que l’énergie électrique fasse briller ma lampe !


Se brancher à la source, se brancher sur Dieu mais pas pour lui demander de faire à notre place… Se brancher sur nos lumières intérieures et sur nos sources d’énergie, bref rejoindre le courant de vie qui nous traverse, quelles que soient nos croyances… Se brancher pour boire à la Source, pour se connecter à l’énergie vitale qui nous traverse, pour communier à l’amour divin toujours offert avant même que nous le demandions…


Ainsi ressourcés, énergisés, baignés dans un amour qui nous traverse, nous aurons l’énergie de vivre notre vie, de créer les solutions nouvelles, de soutenir celui qui en a besoin en acceptant aussi le soutien dont nous avons besoin.


Voila, me semble-t-il, la vraie prière, celle des psaumes et de tous ces humains qui se reconnectent à leur Dieu, non pas d’abord pour lui demander d’agir, mais d’abord pour lui partager ce qu’il vivent et ce qu’ils agissent : nos peurs, nos angoisses, nos fatigues, nos joies, notre gratitude… parce que c’est là qu’il nous rejoint… c’est là qu’il nous attend.



Interroger nos prières 2
.pdf
Download PDF • 507KB

Marc THOMAS

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page