top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Le coureur au grand cœur

Des contes pour bien vivre




Le coureur kényan Abel Mutai n'était qu'à quelques mètres de la ligne d'arrivée mais s'est trompé sur les panneaux et s'est arrêté, pensant avoir terminé. L'Espagnol de BA, Ivan Fernandez, marchait juste derrière lui et, réalisant ce qui se passait, a commencé à crier au Kenyan de continuer à courir. Mutai ne connaissait pas l'espagnol et ne comprenait pas.


Réalisant ce qui se passait, Fernandez a poussé Mutai à la victoire.


Le journaliste a demandé à Ivan : "Pourquoi as-tu fait ça ?" Ivan a répondu : "Je rêve qu'un jour nous aurons une sorte de vie sociale dans laquelle nous nous pousserons nous-mêmes et les autres à gagner."


Le journaliste a insisté : « Mais pourquoi avez-vous laissé le Kenyan gagner ? Ivan a répondu : "Je ne l'ai pas laissé gagner, il a gagné. La course était la sienne."


Le journaliste a persisté et a de nouveau demandé : "Mais vous auriez pu gagner !" Ivan le regarda et répondit : « Mais quel sera le sens de ma victoire ? Quelle sera la valeur de cette médaille ? Que va penser ma mère d'elle ? Les valeurs sont transmises de génération en génération. Quelles valeurs enseignons-nous à nos enfants ?


La plupart d'entre nous profitons des faiblesses des gens au lieu de les aider à tirer parti de leurs points forts.


 

Evangile selon St Matthieu 25, 34-40


« Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”


Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”


Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »


 

Les Derniers seront les premiers par Céline Dion


Quand marcher sans autre but Plus de passé demain fourbu Dans le néant du froid de la rue Quand les mots n'existent plus Quand l'espérance oubliée, dissolue Quand les alcools même ne saoulent plus Restent les phrases écorchées De ces phrases qu'on jette avant de renoncer Les derniers s'ront les premiers Dans l'autre réalité Nous serons princes d'éternité Un billet sur le trottoir Dans un journal d'autres histoires

Un rayon de soleil au hasard Une fleur abandonnée Ce que les autres ont laissé de côté Plus assez neuf, plus assez Quand ta place est au-dehors Ne reste que ces phrases comme île au trésor Les derniers s'ront les premiers Dans l'autre réalité Nous serons princes d'éternité


Conte3-Le coureur au grand coeur
.pdf
Télécharger PDF • 253KB

Marc THOMAS

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page