• Marc THOMAS

Porter sa Croix ?

Dernière mise à jour : 27 avr.



Les lignes ci-dessous sont un bref résumé...

Pour l'intervention complète, écoutez l'émission en cliquant sur la vidéo ci-dessus.



Dans l'émission précédente,

nous parlions de nos blessures...

Et de l'attitude de Jésus :

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » (Mt 11-28-30)


Et pourtant Jésus a dit :

« celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. » (Mt 10, 38)

Cela voudrait-il dire

qu'il faut souffrir quand même pour être sauvé ? Ce n'est pas si simple que cela !



Que signifie "Porter sa Croix ?"


Pour répondre à cette question,

je suis allé relire les textes dans lesquels l'Evangile emploie cette expression

et j'ai cherché quels mots grecs étaient utilisés et quel étaient leur sens.

En plus du Nouveau Testament en grec, j'ai utilisé les traductions proposées

sur cette page Internet : https://www.levangile.com/Liste-Strong-Grec.php


Mt 10, 38 : "lambano" : prendre en main, se l’approprier…

comme on prend en main un problème,

et pas se laisser prendre...

Comme on met les mains dans le cambouis pour résoudre un problème

Comme on prend les moyens de résoudre un conflit plutôt que le fuir


Mt 16, 24 et 27, 32 (Simon de Cyrène) : "airo" : élever, soulever, transporter…

et pas se laisser écraser !

comme Simon de Cyrène soulève la croix pour qu’elle pèse moins sur Jésus

comme on soutient le plus faible, comme on apaise une souffrance


Luc 14, 27 "bastazo" : prendre pour transporter , soulever, supporter, se charger d’un poids

et pas se laisser abattre !

comme on sup-porte la fatigue ou les cris de ses enfants parce qu’on les aime

comme on sup-porte la piqûre d’un désinfectant parce qu’il va cicatriser

comme on sup-porte certaines souffrances parce que la vie est plus forte


Prendre sa Croix :

- c'est prendre en main

- c'est soulever

- c'est sup-porter, au double sens de "se charger de" et porter au-dessus.


Il est temps de revoir tous nos discours et toutes nos croyances sur la souffrance

qu'il faudrait accepter pour être sauvés... Jésus Christ est mort sur une Croix une fois pour toutes !

Quant à nos souffrances et aux souffrances du monde, il s'agit toujours :

- de les prendre à bras le corps pour les éradiquer

- de les soulever pour libérer celles et ceux qui en sont écrasés

- de prendre en charge notre part pour qu'elle soit sup-portable !!!

Regardez sur la photo ci-dessus

de quelle manière Jésus porte sa Croix !

Fini le chemin du Calvaire, effectué une fois pour toutes. Portons nos croix à la manière du Ressuscité !


Marc THOMAS

parole-semee@orange.fr



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône