top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Semences

AUDIO sur Spotify : cliquer ici


VIDÉO sur YoutuBe



Dans toutes les églises du monde en ce dimanche 16 juin résonnera la même parole de l’évangile :

 

Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. (Mc 4, 26)

 

C’est en référence à l’Evangile que mon blog s’appelle « Parole semée » et que cette émission s’appelle désormais « Parole semée, paroles partagées ». J’en profite donc aujourd’hui pour nous inviter à cultiver ces semences semées en chacun de nous. Dans la parabole du semeur (Mt 13), la semence désigne la Parole vivante de Dieu semée sur tous nos terrains. Dans l’Evangile de ce jour, la semence est aussi « le Règne de Dieu » semé dans chacune de nos vies.

 

Je souhaite donc vous inviter aujourd’hui à découvrir en vous cette « parole semée », et à en faire autant de « paroles partagées ».

 

Les chrétiens qui vont à l’église le dimanche ont l’habitude d’entendre la proclamation de l’Evangile, suivie de l’homélie : c’est le prêtre ou le diacre qui commente l’Evangile, en raison de sa mission de pasteur de tous, et pour maintenir la communion entre toutes les différentes interprétations possibles de la Parole de Dieu.

 

Cette belle mission du prêtre et du diacre au cours de la célébration a pourtant un risque lorsqu’elle est survalorisée : c’est de nous faire croire que seuls les prêtres et les diacres et quelques spécialistes peuvent commenter la Parole. Je vois aujourd’hui se développer chez les chrétiens beaucoup d’appétits pour des enseignements, dans des réunions ou même sur Facebook. Comme si seuls des spécialistes, des théologiens, des ministres ordonnés, des catéchistes pouvaient commenter et interpréter la Parole.

 

Or l’Evangile et le Nouveau testament nous rappellent sans cesse que l’Esprit Saint est donné à tous, et que la semence du Royaume est semée en tous. Plusieurs fois dans l’Evangile, Jésus s’émerveille de la foi exprimée et vécue par des petits, des malades. Dans l’Evangile de Marc, chapitre 12, Jésus vient de remettre à leur place les scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques, les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners ; aussitôt Jésus met en valeur cette pauvre veuve et son obole : car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre.

 

Pour ma part, je mets en lien la petite obole de cette pauvre veuve avec la graine de moutarde de l’évangile de ce jour : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères.

 

Pour nous mettre en condition d’écouter autrement la parole de l’Evangile, je vous propose de laisser résonner en vous ce chant

 

COMME UN SOUFFLE FRAGILE

(Jacob/De Courreges/Auvidis)

 

 

Comme un souffle fragile, ta parole se donne.

Comme un vase d'argile, ton amour nous façonne.


Ta parole est murmure, comme un secret d'amour

Ta parole est blessure qui nous ouvre le jour.

Ta parole est naissance, comme on sort de prison


Ta parole est semence, qui promet la moisson.

Ta parole est partage, comme on coupe du pain

Ta parole est passage, qui nous dit un chemin.

 

Je voudrais donc vous inviter aujourd’hui à une autre manière de découvrir ce qui est semé en chacun de nous. Il ne s’agit pas ici d’écouter d’abord l’homélie d’un autre qui vous partage ce qui a germé en lui. Il ne s’agit pas non plus d’écouter les commentaires de Marc Thomas qui vous partage ses propres résonnances intérieures. D’ailleurs, dans le logo de « Parole semée », j’ai écrit ceci : « ne retiens pas les mots de l’auteur, retiens ce qu’ils font résonner en toi » ! Il s’agit donc maintenant de partir à la découverte de ce qui a été semé en vous et de la manière dont cela a germé et fructifié dans votre vie à vous, dans vos aspirations, dans vos émotions, dans vos choix de vie, dans vos questionnements…

 

Alors comment faire me direz-vous ? C’est très simple ! Nous allons partir de l’Evangile de ce jour. Je vais vous le lire lentement, et je vous propose de l’écouter avec tous vos sens en éveil : en écoutant cet évangile ou en le lisant sur mon blog ou dans votre Bible, ne cherchez pas à tout comprendre ni à tout retenir. Ne faites pas vos commentaires habituels en langage religieux…

Mais « dégustez » ce texte et laissez-le résonner en vous,

laissez la semence s’enraciner dans le terreau de votre vie

à partir de l’une ou l’autre des pistes suivantes :

 

-        quel mot résonne en vous ?

-        quelle phrase vous paraît la plus importante pour vous aujourd’hui ?

-        que voyez-vous comme une image ou une photo en écoutant ce texte ?

-        qu’est-ce qui vous touche et déclenche une émotion ?

-        en quoi ce que vous entendez rejoint ce que vous vivez en ce moment ?

-        de quoi avez-vous envie quand vous entendez cela ?

-        quelle question cela suscite en vous ?

-        etc.

 

Et puis aussi :

-        qu’est-ce qui a été semé en vous par les rencontres et événements de votre quotidien ?

-        qu’est-ce qui a germé ou porté fruit dans votre vie ces derniers temps ?

-        quel travail de jardinage souhaitez-vous faire en vous pour réaliser vos objectifs ?

Enfin :

-        qu’avez-vous envie de partager de tout cela avec vos proches ?

-        Vous pourriez d’ailleurs faire régulièrement ce même travail d’écoute et de partage en vous réunissant dans un groupe de parole avec des proches ou des membres de votre communauté… Il s’agirait de partager vos différentes résonnances, comme un bouquet de fleurs multicolores ou comme une coupe de fruits savoureux nés de toutes vos semences… « Parole semée, paroles partagées »

 

Attention, ne vous sentez pas obligés de répondre à toutes les questions ci-dessus ! Et puis n’hésitez pas à en ajouter d’autres ! Il s’agit seulement qu’une seule de ces questions vous rejoigne, qu’un seul mot vous touche vous dans ce que vous êtes aujourd’hui… Il s’agit simplement d’écouter ce qui résonne en vous quand vous entendez la parole de l’évangile. Car les mots de l’évangile ne restent que des mots sans vie tant qu’ils ne résonnent pas en vous. Et c’est dans ce qui résonne en vous que la Parole prend vie et que Dieu vous parle.

 

Alors voila, restez bien dans cette attitude d’accueil de ce qui s’enracine en vous ou résonne en vous quand vous écouter cet évangile. Je vous le lis maintenant lentement pour vous laisser le temps d’accueillir la semence et d’entendre ce qui résonne en vous.

 

Évangile de Jésus Christ selon St Marc (4, 26-34)

 

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait :

Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :

nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.

D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.

Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé.

 

Il disait encore :

 À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ?

Il est comme une graine de moutarde :

quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.

Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ;

et elle étend de longues branches,

si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre.

 


Voila… je vous laisse déguster ce qui a résonné en vous…

Peut-être que la résonnance ne viendra qu’un peu plus tard,

au détour d’une rencontre ou d’un événement…

ou quand vous relirez le texte de cette émission sur mon blog parole-semee.com

 

 

Car ainsi Dieu vous parle au cœur…

 

 

Semences
.pdf
Télécharger PDF • 311KB

 

Marc THOMAS



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page