• Marc THOMAS

Sortir du silence




« La parole est d’argent, mais le silence est d’or ». Et j’apprécie le silence de la nuit, le silence du regard des amoureux,

le silence de la méditation qui apaise et me relie au cœur…


Je veux parler ici de cet autre silence contraint, du mutisme,

du silence où nous nous enfermons parfois parce que nous souffrons,

ou parce que quelqu’un nous a fait taire…

Ce silence de celles et ceux qui ne sont jamais entendus,

qui ne peuvent pas dire tellement ils ont peur,

ou qui ne savent pas dire parce qu’ils n’ont pas appris,

ou parce que les mots sont trop courts…


PLAIDOYER POUR LES MUETS


L’enfant – en latin « in-fans » - cela signifie : « celui qui ne parle pas ».

Un plaidoyer pour celles et ceux qu’on infantilise

et qu’on déshumanise en les faisant taire… en refusant de les écouter…


Un plaidoyer pour les victimes de nos relations toxiques,

pour celles et ceux qui ont cru bon de se taire

pour ne pas blesser l’autre,

ou qui ont été tétanisés par les attaques jusqu’à en rester muets…

Un plaidoyer pour les écrasés

des stéréotypes et de la pensée unique celles et ceux qui ont dû se soumettre à la pensée dominante, en famille ou dans la société, sans avoir le droit – ou sans se le donner – à leur pensée propre et à leur parole originale…

Ces lignes sont un plaidoyer

pour susciter la parole, pour accompagner la parole, pour oser prendre la parole.


SORTIR DU SILENCE POUR PRENDRE LA PAROLE

Ces paroles créatrices…

le bonheur des premiers mots de vos enfants…

la chaleur des histoires que les enfants et les adultes se racontent mutuellement…

la résonnance des premiers « je t’aime »

la joie d’un dialogue enfin restauré…

la liberté ressentie quand vous avez osé dire…

le soulagement de pouvoir enfin se dire à un cœur qui écoute… l’allègement d’entendre ou de dire les mots du pardon…

et ajoutez les vôtres…


Toutes ces paroles ont un point commun :

toujours elles vous surprennent et surviennent dans l’inattendu…

Ce sont des paroles créatrices de vie, de communion, de bonheur…


Ces balbutiements…

comme l’enfant en ses premiers mots,

ces mots parfois inaudibles entourés de larmes qui disent nos blessures…

ces mots émergés du cœur de soi à la sortie de la tempête…

ces mots risqués pour se faire comprendre…

ces mots tâtonnants pour rejoindre l’autre dans sa quête ou sa détresse…

ces mots prudents quand notre amour est blessé…

ces mots ébauchés dans une tentative de réconciliation…

et ajoutez les vôtres…

Toutes ces paroles ont un point commun :

elles ne règlent pas tout,

mais toujours elles apaisent et adoucissent,

car seuls ces mots là peuvent cicatriser nos blessures,

personnelles et relationnelles…


Ces cris à la face du monde…

ces chants jaillis de vos joies et ces cris de douleur…

ces appels désespérés et ces cris de désespoir…

ces hurlements de peur et ces mots tremblants d’incertitude…

ces dénonciations de l’injustice et des pouvoirs illégitimes…

ces slogans de toutes les manifestations… ces chants solidaires de toutes les résistances… ces hymnes d’amour et d’alliance…

et ajoutez les vôtres…


Toutes ces paroles ont un point commun :

elles expriment nos émotions,

nos enthousiasmes et nos souffrances,

elles libèrent nos énergies créatives ou salvatrices…


Ces mots du dialogue et de la coopération…

ces conversations entre amis qui partagent leur essentiel…

ces mots tendres qui prennent source dans un câlin…

ces débats où l’on refait le monde dans la diversité des points de vue…

ces apprentissages de la langue de l’autre…

ces affirmations de soi qui sollicitent l’affirmation de l’autre…

ces négociations qui recherchent des compromis…

et ajoutez les vôtres…

Toutes ces paroles ont un point commun : elles expriment à la fois l’affirmation de soi et le respect de l’autre, elles nomment l’altérité et la différence comme ressources complémentaires…


Tous ces mots évoqués… qui pour se dire ont besoin d’être accueillis

par une écoute bienveillante nécessaire pour rendre possible la parole libre…

par une conviction que la vérité n’est jamais possédée mais toujours recherchée…

par un abandon de la volonté de faire comprendre et de convaincre…

par un choix d’attendre et de désirer la lumière de la diversité des points de vue…

par une volonté de discerner la réalité telle qu’elle est et non telle que je la vois…

et ajoutez les vôtres…


Toutes ces paroles ont un point commun :

Ce n’est pas seulement aux silencieux de changer :

leur parole n’est possible que s’ils sont accueillis dans leur différence avec bienveillance.

22-2-Sortir du silence
.pdf
Download PDF • 266KB

Marc THOMAS parole-semee@orange.fr


Ce texte est extrait de : Marc THOMAS : Sortir… pour Être écrit et imprimé à compte d’auteur à la Réunion en mai 2020, pendant le confinement.

Présentation et achat du livre au lien suivant (ou auprès de l’auteur) :

https://competences-relationnelles.com/les-livres-de-marc-thomas/#SpE

 

Ecoutez et lisez les paroles de ce chant,

écrit à l'origine pour évoquer la Parole de Dieu... Elle évoque d'abord pour moi ces paroles de l'homme fragiles, précieuses, vivifiantes...

https://www.youtube.com/watch?v=uPbO84dhPGM


COMME UN SOUFFLE FRAGILE,

TA PAROLE SE DONNE.

COMME UN VASE D'ARGILE,

TON AMOUR NOUS FAÇONNE.


1. Ta parole est murmure.

Comme un secret d'amour,

Ta parole est blessure,

Qui nous ouvre le jour.


2. Ta parole est naissance.

Comme on sort de prison,

Ta parole est semence,

Qui promet la moisson.


3. Ta parole est partage.

Comme on coupe du pain,

Ta parole est passage,

Qui nous dit un chemin.


Gaëtan de Courrèges

Texte de Pierre Jacob



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône