top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Violence : notre pouvoir d'agir

Dernière mise à jour : 2 nov. 2023



PARTOUT, LA VIOLENCE !

Les guerres, le terrorisme et les prises d’otage dans le monde…

Un professeur assassiné en France…

Chez nous à La Possession ce samedi,

un homme poignarde et tue sa mère et sa nièce de 5 ans,

puis prend en otage et tue un agent d’entretien.

En Alsace, Lina, nièce et cousine de mes amis, disparue depuis plus d'un mois

et sa famille bouleversée par l'angoisse et une douleur indicible.

Les autobus d’une équipe de football et de leurs supporters caillassés…

Des alertes à la bombe intempestives…

Et tant d’autres violences au quotidien…


TROP C'EST TROP !

Ce climat anxiogène amplifie les peurs et le sentiment d’insécurité.

Il génère le stress et la méfiance.

Il ouvre la porte au racisme semence de nouvelles violences.

Puis viennent les lamentations en boucle et les accusations :

c’est toujours la faute des autres, des institutions, des gouvernants…

Et dans ces ruminations d’aigreur, nous nous auto-intoxiquons !


CHACUN A SA PART DE RESPONSABILITÉ

Nous avons besoin de nous protéger et d’être protégés.

Samedi, à La Possession,

les polices et les services d’urgence psychologiques, les institutions et les élus

ont fait et continuent à faire un travail remarquable et coordonné.


Quant à nous, nous nous sentons tellement impuissants devant tant de violences…

Et pourtant, dans ce contexte, nous avons un pouvoir d’agir là où nous vivons :


CHOISIR

Choisir de se serrer les coudes, pour quitter le chacun pour soi.

Choisir de privilégier la solidarité, pour quitter le primat de la compétition.

Choisir de s’apprivoiser à l’autre différent, pour quitter la méfiance.

Choisir de revenir au réel, pour quitter l’addiction aux réseaux sociaux.

Choisir d’exprimer et de canaliser nos émotions, pour quitter nos raideurs et nos silences.

Choisir le respect et la reconnaissance mutuelle, pour quitter les prises de pouvoir illégitimes.

Choisir de négocier pour vivre ensemble, pour quitter nos querelles de voisinage.

Choisir des relations saines sécurisantes, pour quitter les peurs qui verrouillent.


ÉDUQUER nos enfants, c’est-à-dire les faire grandir en autonomie :

- leur apprendre à mettre des mots sur leurs colères et leurs émotions, plutôt que de les rabrouer,

- leur offrir comme cadeaux de Noël des jeux de société, des livres ou des voyages, plutôt que des armes,

- canaliser leurs utilisations des écrans et les accompagner dans l’utilisation des réseaux sociaux,

- prendre le temps de parler de ce que chacun vit, plutôt que de se réfugier devant la télé,

- exprimer devant eux ce qui nous fait mal ou nos désaccords, plutôt que des jugements haineux,

- pratiquer une autorité qui cadre, accompagne et soutient, et renoncer à la violence verbale ou physique.


SE PARLER

S’exprimer, écouter, apprendre à dialoguer, plutôt que vouloir convaincre à tout prix.

Parler de ce que je vois et ressens, de ce que j’accepte et refuse, plutôt que juger et dénoncer les autres.

Accueillir la diversité des points de vue comme un enrichissement, plutôt que vouloir avoir raison tout seul.

Nommer les atmosphères irrespirables et chercher les ouvertures, plutôt que se taire ou dénoncer.

Se rassembler pour faire face à l’injustice, plutôt que « chacun sa m… ».


AMÉLIORER NOS MODES DE VIE

Tout cela n’a pas d’effets magiques…

Nos modes de vie stressés, anxieux de la réussite, poussés à la surconsommation et parfois au repli sur soi créent aussi nos fatigues et nos insatisfactions, et génèrent de la violence sur soi ou sur l’autre.

Nous pouvons amoindrir les générateurs de violence à moyen terme en apprenant à vivre autrement et à vivre ensemble.


Il s’agit d’ensemencer d’autres comportements plus écologiques,

de favoriser un bien-être durable plus centré sur l’être que sur l’avoir,

et de choisir des modes relationnels à la fois apaisants et épanouissants.


CHOISIR, ÉDUQUER, SE PARLER…

des actes à poser dans la simplicité de notre quotidien

des actes capables de changer le climat de nos sociétés

des actes qui contribuent efficacement à promouvoir la paix.


Face à la violence notre pouvoir d'agir
.pdf
Télécharger PDF • 278KB

Marc THOMAS - 30 octobre 2023



Où VA NOTRE TERRE ?

(Rimaud/Akepsimas/Studio SM)


1 Où va notre terre ? Où va notre terre en larmes ? Si l'amour est tué Si nous marchons séparés, Où va notre terre en larmes ? 2 Rien ne peut renaître Rien ne peut renaître et vivre Si nos poings sont fermés Et notre effort dispersé, Rien ne peut renaître et vivre. 3 Pour bâtir la ville Pour bâtir la ville en fête, Il nous faut partager Le vin, le sel et le blé, Pour bâtir la ville en fête. 4 Dans l'immense monde Dans l'immense monde en armes, L'homme est fait pour aimer, Pour travailler à la paix Dans l'immense monde en armes. 5 Plus jamais la guerre Plus jamais, jamais, la guerre ! Nous voulons l'amitié, Nous annonçons l'unité Plus jamais, jamais, la guerre !


Posts récents

Voir tout

Comments


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page