top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Va chercher en toi le bonheur



  • VIDEO YOUTUBE



Première partie : Au cœur de soi

 

« Aucun cœur n'a jamais souffert alors qu'il était à la poursuite de ses rêves, parce que chaque instant de quête est un instant de rencontre avec dieu et avec l’éternité »        Paolo Coelho, L’Alchimiste


QUITTE LA RÉCRIMINATION ET LES AIGREURS

 

Nous passons tellement de temps parfois à critiquer, à nous plaindre, à dénoncer les autres… parfois avec raison… sans nous rendre compte que cela ne parle que de nous : notre fatigue, notre stress, notre incompréhension… et tous nos « ras l’bol » d’une vie insatisfaisante…

 

Nous passons tellement de temps parfois à vouloir faire comprendre, à vouloir convaincre, à juger celles et ceux qui nous perturbent… sans nous rendre compte que quand une autre personne veut nous convaincre et nous faire comprendre, nous nous refermons comme une huitre… jusqu’à la rupture ou l’explosion…

 

Nous passons tellement de temps parfois à nous dénigrer nous-mêmes, à nous culpabiliser, à nous trouver moches et incapables… sans nous rendre compte que tout ce négatif dans lequel nous nous intoxiquons n’est que l’envers de nos aspirations et de nos désirs… 

 

Nous passons tellement de temps parfois à avoir peur, à nous méfier, à nous enfermer dans un « chacun pour soi » que nous croyons protecteur… sans nous rendre compte qu’en allant chercher et développer la confiance en nous et la solidarité, même nos fragilités deviendraient des atouts pour être vigilants et éviter les dangers…

 

Nous passons tellement de temps parfois à nous prendre la tête, à ne plus savoir que faire ni que choisir, à nous sentir dépassés par un monde et une société qui nous échappent… sans nous rendre compte que nous avons enfoui nos vraies valeurs, que notre souci de rentabilité nous a fait perdre le sens de notre vie, que nous ne savons plus voir les petits signes d’espoir qui pourraient susciter notre gratitude…

 

VA CHERCHER TES RESSOURCES

 

Je vous propose aujourd’hui de faire un stop à ce cercle vicieux de négativité !

Il ne s’agit pas d’aller rêver dans un ailleurs ouaté de perfection,

ni d’attendre qu’un Dieu, un Sauveur ou un Gourou nous délivre comme par magie…

 

Il s’agit seulement de nous retourner vers nous-mêmes :

Aller chercher nos capacités enfouies et verrouillées par nos blessures et nos peurs…

Écouter et accueillir nos aspirations et nos émotions…

Discerner et nommer nos valeurs et nos espoirs…

Accepter et habiter nos fragilités et nos forces…

Nommer et assumer nos solitudes et nos amours…

 

Contempler, accueillir, nommer, déguster… ce que nous sommes ou espérons être,

comme on contemple et accueille les premières pousses du printemps…

Laisser nos ressources grandir et émerger

dans nos cœurs, dans nos yeux, dans nos mots, dans nos gestes…

Et oser croire qu’elles sont en nous sont le carburant de nos vies,

la nourriture de notre bien-être et de notre bonheur,

et aussi l’énergie qui va transformer nos aigreurs, nos peurs et nos crispations

Elles vont nous conduire au cœur du fracas du monde

avec la force de celles et ceux qui reconstruisent.




 

Deuxième partie : « Aime et fais ce que tu veux »

 

Le bonheur et le bien-être surgissent de l’intérieur ! 

Lâche ces longs raisonnements stériles :

toutes ces prises de tête pour mesurer le pour et le contre,

toutes ces d’hésitations qui te freinent

et ces pensées qui t’embrouillent !

 

Le bonheur et le bien-être surgissent de l’intérieur !

 Lâche toutes ces injonctions paralysantes :

« il faut… » « je dois… », « tu devrais… », « y’a qu’à… » :

autant de stress et de crispations où tu t’épuises,

autant de pressions inefficaces

comme des voies sans issue…

 

Le bonheur et le bien-être surgissent de l’intérieur ! 

Laisse-les surgir de tes aspirations :

ces priorités qui s’imposent à toi,

ces convictions auxquelles tu crois,

ces valeurs les plus précieuses,

ces espoirs pour toi et ceux que tu aimes,

ces motivations où tu te surpasses…

Nomme ces aspirations intérieures,

éprouve-les au feu des enjeux du monde :

elles donnent du sens à ta vie,

elles suscitent ton énergie,

elles sont la source de tes vrais désirs,

elles te rendent créatif et novateur…

  

Le bonheur et le bien-être surgissent de l’intérieur !

 Laisse-les surgir de tes émotions créatrices :

ces ressentis vivifiants comme une source vive,

ces intuitions qui te soulèvent,

ces postures et ces contextes qui sonnent juste,

ces circonstances où tu te sens si bien,

ces personnes qui t’attirent et te nourrissent,

ces lieux où tu respires,

ces actes où tu te réalises,

Accueille ces émotions, laisse-les s’exprimer

en les canalisant à l’aune de tes besoins :

elles suscitent ton énergie et ton pouvoir d’agir

pour aller chercher la satisfaction de ces besoins.

 

Le bonheur et le bien-être surgissent de l’intérieur !

 Tes aspirations et tes émotions :

surgissement de ton âme et de ton désir

au cœur de ton quotidien !

Ose les laisser émerger de ta source et t’irriguer :

elles génèrent tes prises de conscience spontanées…

elles sont la lumière qui éclaire tes choix…

elles sont les moteurs qui te font avancer, 

réalisant pas à pas ton désir d’être,

ton bonheur d’être au monde,

ton bonheur d’être toi, au milieu des autres.


Et si tu es croyant...

 

Souvent tu pries ton Dieu et tu lui demande qu’il te donne le bonheur, pour qu’il donne la paix au monde, pour qu’il prenne soin de ceux que tu aimes…

 

Et si tu faisais la démarche inverse : si tu allais d’abord chercher en toi tes capacités à être heureux, à faire du bien, à aimer les autres, à te motiver…

 

Alors tu découvrirais que c’est là en toi, dans tes capacités et tes fragilités, que se trouve le Dieu de l’Incarnation, que c’est là qu’il t’attend depuis toujours !

 

Alors ta prière pourra se faire gratitude pour avoir rejoint ton Dieu dans tes énergies, dans tes audaces, dans tes espoirs…


Va chercher en toi le bonheur
.pdf
Télécharger PDF • 523KB

Marc THOMAS

 

Posts récents

Voir tout

Kommentare


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page