top of page
  • Marc THOMAS

Sincérité et confiance

4ème dimanche de l'Avent

Joseph, un homme qui devient

pleinement lui-même au cœur de l’épreuve



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 1, 18-24)

Voici comment fut engendré Jésus Christ :

Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;

avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.


Être vrai


MARIE

Eh bien il ne manquait plus que ça ! Cette femme fiancée, enceinte avant son mariage, et le père n’est pas son fiancé ! Vous imaginez les ragots, les ladi-lafé autour de Marie… les reproches et les jugements sur cette femme de mauvaise vie… la prise en pitié de son fiancé cocu…


Mon langage n’est peut-être pas très évangélique, mais ne ressemble-t-il pas aux réactions que beaucoup d’entres nous peuvent avoir aujourd’hui quand ça arrive à leur fille ou à leur fils, ou chez les voisins ?


JOSEPH

"Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. "


Confronté à cette réalité, Joseph est bouleversé et doit rompre la relation avec sa fiancée : il décide de la renvoyer en secret.


Mais au même moment, Joseph renonce à alimenter les ragots et à juger Marie : « il ne voulait pas la dénoncer publiquement », tout en choisissant de se séparer d’elle. C’est en ce sens qu’il est un homme juste : il respecte sa femme sans la juger, et il se respecte lui-même en ne voulant pas poursuivre une relation faussée.


NOUS

Pouvons-nous, nous aussi, être justes ? Pouvons nous renoncer aux jugements, aux ladi-lafé, à la rumination sur cet autre qui m’a fait du mal, à la rancœur, tout en restant vrai avec nos valeurs qui ne peuvent accepter d’être trahies ?


Je vous propose de méditer sur cette question en écoutant ce chant de Liane Foly : ce n’est pas un chant chrétien, mais sa densité humaine me semble tellement proche de ce que Joseph a vécu....


Ecouter le chant dans la vidéo ci-dessus ou : https://www.youtube.com/watch?v=xvmfCKf0_bc

Intuition


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 1, 18-24) - Suite

Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.


JOSEPH

Joseph qui avait trouvé l’attitude juste de ne pas juger, mais de préserver ses valeurs, a pu prendre le recul nécessaire pour laisser parler son cœur et son intuition.


NOUS

« J’ai souvent des intuitions, mais je me méfie… Comment savoir si elles sont bonnes ou mauvaises ? »

Et voila que je passe l’intuition au crible

de ma méfiance et de mon jugement…

comme si je mettais du vinaigre sur une pousse qui sort de terre !


L’intuition ne vient pas du mental ni de la réflexion.

Spontanée, nouvelle, inattendue, elle s’impose à moi.

Comment savoir si c’est une illusion, un rêve, une surchauffe,

ou un message de mon inconscient et de mon être intérieur ?

D’abord accueillir avec surprise mais aussi intérêt,

sans jugement, sans évaluation, sans réflexion,

simplement accueillir ce qui se présente,

en la goûtant comme un déguste un fruit nouveau…


D’abord interroger cette intuition :

est-elle cohérente avec mes valeurs, mes convictions ?

Sa nouveauté ouvre-t-elle une porte imprévue

qui vient enrichir mes projets, mes espoirs, mes attentes ?


Ensuite ressentir ce que cette intuition me fait :

la surprise se transforme-t-elle en apaisement ?

Une sorte de joie intérieure où je me sens conforté…

L’envie de la garder présente au cœur et d’oser y croire…


Puis partager avec une personne de confiance,

pas pour chercher une approbation,

mais pour enraciner en moi en verbalisant,

et pour y découvrir encore d’autres harmoniques.


Accueil, cohérence, apaisement, partage… Ce décodage non mental de mon intuition

la confirme et la transforme en énergie vivifiante :

je peux lui faire confiance pour orienter ma vie…


Extrait de Marc THOMAS : Le bonheur d’être soi au milieu des autres. Réunion. 2021 p. 29

Confiance

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 1, 18-24) - Suite

Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.


JOSEPH

Joseph a refusé de dénoncer, a respecté ses valeurs, a écouté son rêve ou son ange gardien : tout ce chemin de Joseph le fait « juste », accordé à soi, accordé à Marie, osant faire ses choix devant son entourage.


Il a grandi dans la confiance en soi en évoluant dans ses décisions : il a fait confiance à son ange ou à son intuition en les écoutant ; il a restauré sa confiance en Marie en s’ouvrant à un autre sens donné à cette naissance ; il a fait en la vie en en s’ouvrant à cette vie que son amoureuse portait, sans savoir encore à quelle merveille cela allait le conduire.


NOUS


Confiance en moi :

stopper le mental et les jugements sur moi-même, renoncer aux accusations sur les autres comme je renonce à taper sur le rocher qui m’a blessé pour prendre soin de ma blessure.

Écouter et nommer mes sensations et mes ressentis, les laisser passer sans m’y noyer et entendre leur message comme un signal de mes besoins vitaux.


Confiance en l’autre : pas celui qui m’incite à me défendre, ni celui qui me dit ce que je devrais faire, mais celui qui m’écoute, m’accueille, me soutient avec empathie, celui devant lequel je sens que je peux être vrai sans risque.


Confiance en la vie : la vie, ses épreuves et ses cadeaux, ses attraits et ses risques comme autant de défis et de chances… la vie jusque dans ses imprévus qui bousculent et qui se révèlent le plus souvent ensuite comme une chance qui nous fait grandir et progresser.


Confiance en soi,

Confiance en l’autre,

Confiance en la vie,


Vivre ces trois dimensions de la confiance, c’est ça Noël :

ouvrons-nous dans la confiance à la vie qui vient nous transformer…

Avent4-Sincérité-Confiance
.docx
Download DOCX • 811KB

Marc THOMAS

parole-semee@orange.fr

29 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page