top of page
  • Photo du rédacteurMarc THOMAS

Un Carême Tourne-sol







Ce mot « Carême » résonne souvent à nos oreilles comme une invitation à faire pénitence, à se priver, à faire des efforts… On parle en français d’une « face de Carême » qui évoque la tristesse et la peine. Parfois même nous pensons qu’il faudrait nous imposer des souffrances pour plaire à Dieu.


Comme si notre Dieu était un Dieu sadique !


Le message de l’Evangile est pourtant tout différent :


Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. (Mt 4,17)

Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche.

Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. (Mc 1, 15)


D’abord : le royaume de Dieu est tout proche

Et donc : convertissez-vous, c’est-à-dire changez, transformez vous :

convertissez-vous, c’est-à-dire littéralement :

retournez-vous, comme le tournesol se tourne vers le soleil !


Oui, je vous propose un « Carême tourne-sol » :

un Carême pour se convertir en se retournant vers le soleil,

comme le tournesol fleurit et mûrit en se tournant vers le soleil.


Se tourner vers quel soleil ?

Très vite les chrétiens vont penser « se tourner vers Dieu » et vont chercher Dieu dans la prière et la louange, dans les sacrements et dans les Chemins de Croix, dans les privations habituelles pour être digne du Dieu auquel ils croient et pour se rapprocher de Jésus Sauveur. Tout cela est respectable bien sûr… Mais êtes-vous sûrs que cela suffise à nous convertir, à changer nos vies et à nous transformer ?


Dans le livre d’Isaïe, Dieu dit : Que m’importent vos sacrifices…Cessez d’apporter de vaines offrandes…Vous avez beau multiplier les prières, je n’écoute pas : vos mains sont pleines de sang. Apprenez à faire le bien : recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve. (Is 1,11-17).


Et au livre d’Amos : Je déteste, je méprise vos fêtes, je n’ai aucun goût pour vos assemblées. Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je ne les accueille pas ; vos sacrifices de bêtes grasses, je ne les regarde même pas. Éloignez de moi le tapage de vos cantiques ; que je n’entende pas la musique de vos harpes. Mais que le droit jaillisse comme une source ; la justice, comme un torrent qui ne tarit jamais ! (Am 5, 21-24).


Et si nous cherchions le même soleil dans la vie quotidienne ?

Un Carême tourne-sol, c’est d’abord se convertir en se retournant :

vers le soleil d’un regard d’enfant sauvé du tremblement de terre, et vers le soleil de ses sauveteurs… vers le soleil du regard souffrant près de moi et à qui je peux tendre la main… vers le soleil de la main tendue que je peux agripper pour m’en sortir… vers le soleil des paroles d’apaisement qui remplacent les ladi-lafé… vers le soleil de la solidarité et de l’engagement pour promouvoir la justice… vers le soleil d’un regard d’amour et d’une vie amoureuse claire et fluide… vers le soleil de tous les premiers pas et de tous les premiers mots… vers le soleil d’une oreille attentive, chaleureuse, empathique… vers le soleil d’un pardon enfin donné ou reçu…


Et puis aussi…


vers le soleil du meilleur de moi parfois caché derrière mes blessures ou mes fautes… vers le soleil d’une présence attentive dans la maladie ou d’une énergie retrouvée… vers le soleil de l’espoir qui s’allume en moi après l’échec et le découragement.

Nul doute qu’en nous tournant vers tous ces soleils bien humains et incarnés au plus profond de nos vies et de nos relations, nous découvrirons le vrai Dieu incarné au cœur du monde. Alors nous pourrons aller lui rendre grâce pour ce qu’il aura fait surgir en nous et en nos frères et sœurs !


Je vous propose de vivre un Carême tourne-sol au fil des prochaines émissions !

Je ne vous parlerai pas de conversion par des actes spirituels ou religieux, mais par des manières différentes de vivre nos vies quotidiennes, par des changements dans nos relations souvent conflictuelles, et dans nos manières de réagir face aux difficultés de la vie.

Il me semble que c’est là que nous nous convertirons, en nous tournant vers le soleil, en nous dégageant des fatigues et des forces mortifères pour retrouver dans nos vies l’énergie de la résurrection.


Pour vivre ce Carême Tourne-sol, je propose 6 thèmes, un par semaine pendant

tout ce Carême :





Se convertir.. Se retourner... Changer...


Je propose ici quelques pistes de conversions concrètes et de changements : pour nous permettre de choisir sur quelle attitude nous souhaitons changer et faire tomber les masques… pour nous convertir pendant ce temps de Carême. Chacun peut évidemment en ajouter d’autres…


Convertir nos appétits de pouvoir et de domination, masques de nos fragilités,

pour choisir le respect, promouvoir l’équité et trouver des alliés…


Convertir nos certitudes figées, masques de nos peurs,

pour chercher du sens et prendre en compte la complexité et les paradoxes du monde…


Convertir l’accusation et la dénonciation permanentes, masques de notre passivité,

pour devenir force de proposition, pour s’investir et construire la justice et le respect…


Convertir notre posture d’assistés, masque de nos léthargies et de nos inerties,

pour assumer la responsabilité de la satisfaction de nos besoins et de notre bonheur…


Convertir nos magouilles pour parvenir à nos fins, masques de notre narcissisme,

pour choisir la franchise et la sincérité, et découvrir la fierté…


Convertir les « moi je » et les « moi d’abord », masques de notre manque de confiance en soi,

pour choisir la solidarité, seule « arme » victorieuse de toutes les crises…


Convertir la violence verbale ou physique, masque de nos colères,

pour apprendre à dire stop sans agressivité et ainsi protéger ce qui est sensible en nous …


Convertir nos jugements sur les personnes, masques de notre insécurité,

pour dire non à ce qui détruit et proposer des changements…


Convertir nos ruminations et nos plaintes, masque de nos blessures,

pour désinfecter nos plaies et prendre soin de nous…


Convertir les « j’ai-raison-t’a-tort », masque de nos incertitudes,

pour s’ouvrir à la diversité et à la complémentarité, et découvrir l’autre comme ressource…


Convertir les combats et les guerres de tranchées, masques de nos positions verrouillées,

pour entrer en débat, en négociation, en compromis, en dialogue


Convertirpour le bonheur d’être soi

pour le bonheur d’être soi au milieu des autres !

Un Carême tourne-sol !

230218-Un Carême Tourne-sol
.pdf
Télécharger PDF • 349KB

Marc THOMAS


Changez vos coeurs, croyez à la Bonne Nouvelle

Changez de vie, croyez que Dieu vous aime !

1 - Je ne viens pas pour condamner le monde :

Je viens pour que le monde soit sauvé.

2 - Je ne viens pas pour les bien-portants ni pour les justes :

je viens pour les malades, les pécheurs.

3 - Je ne viens pas pour juger les personnes :

je viens pour leur donner la vie de Dieu

4 - Je suis le Bon Pasteur, dit Jésus,

je cherche la brebis égarée.

5 - Je suis la Porte, dit Jésus :

Qui entrera par Moi sera sauvé.

6 - Qui croit en moi a la vie éternelle,

Croyez en mes paroles, et vous vivrez !


G 162 Lécot/Meta

Posts récents

Voir tout

コメント


  • Facebook
  • Youtube
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page